Partage et dispersion géographique d'une œuvre

Action, Oeuvre à partager, 0 euros, trois acheteurs
1èr octobre 2016, LECLERE, Maison de Vente, Marseille

L’œuvre en question s’appelait "Apnea à Jinjihu", à Suzhou, en Chine, elle était née en réaction à l'interdiction de nager dans le lac Jin ji hu, à l’impossibilité de respirer de l'air propre.
Elle était née suite à une performance ; mon apnée pendant le temps de solidification de l'alginate (algue utilisé pour les moulages en occident et pour la nourriture en orient). Une pièce qui laisse la place à une autre. D'une action à une autre, création et décomposition, la pièce ne meurt pas, elle se transforme suite à une autre réaction, un changement d’état de sa matière. La pièce vient donc cassée en 4 morceaux pour être partagée entre les acheteurs et l'artiste. Cette action n'est pas terminée mais continue dans le temps, en allant peut-être vers sa disparition.
Les factures et les contrats sont signés. Mon inscription à la Maison des artistes avec ma première facture à 0,0 euro, c'est fait.