Couches de mémoire terrestre

4 mètres carrés
Open­Sites, Art­Terre, Comines­Warneton, Belgique 2014

La terre n’oublie rien. Les vestiges d’une construction sur un sol consumé cachent ses pensées. Les trous dans leur structure pénètrent dans le sol et une faible lumière s’en dégage. De plus près, un kaléidoscope révèle des souvenirs. Entrer sous la terre, c’est pénétrer dans son histoire.
Gardienne du passé, elle le restitue au présent, révélant un trésor d’informations et de sensations qui sont autant de témoins : de la terre mère qui protège, de la terre vivante qui nourrit, de la terre froide de guerre, de la terre appelée maison par tous les hommes, de la terre aimée.

Art-terre ici.